Une bonne rénovation énergétique passe obligatoirement par l’isolation des combles, surtout quand on considère que la majorité des déperditions énergétiques se fait par la toiture. Bien isoler les combles a de nombreux avantages, à la fois pour le particulier et pour l’environnement.

Isoler les combles pour faire des économies

L’isolation des combles est une opération de rénovation énergétique très rentable sur le court terme. Cette opération ne nécessite pas forcément de très gros travaux et les effets sur le confort de vie sont immédiats. La consommation de chauffage est réduite, de même que celle de la climatisation en été.

Au bout de quelques mois, les particuliers constatent une baisse significative de leur facture énergétique. Sur une année, cela peut représenter plusieurs dizaines à plusieurs centaines d’euros en fonction de la surface du logement.

Si l’isolation et l’aménagement des combles sont aussi rentables, c’est aussi grâce aux nombreuses aides accordées par l’Etat et les fournisseurs d’énergie : prime énergie, crédit d’impôt, TVA réduite… Attention, il faut respecter certains critères : il est recommandé de faire appel à des organismes spécialisés, comme larenovationpourtous-sudouest.fr.

Isoler les combles pour l’environnement

Isoler ses combles entre dans le cadre de la loi sur la Transition énergétique et la croissance verte car ces travaux permettent de réaliser des économies d’énergie et de réduire l’émission de gaz à effet de serre de façon drastique.

Aujourd’hui, le parc immobilier privé est le deuxième responsable des émissions de gaz à effet de serre. Les efforts entrepris par l’Etat pour encourager les ménages à entreprendre des travaux de rénovation ont pour but de faire baisser cette statistique avant de lutter contre le réchauffement climatique.

Pour améliorer encore la note environnementale, il est conseillé d’opter pour une isolation totale de votre logement, à condition de bien gérer l’aération pour éviter la formation de moisissures.

Les techniques d’isolation des combles

Lors de la rénovation des combles, un artisan expert pourra vous conseiller plusieurs types d’isolation en fonction de la configuration de la pièce sous les toits. Dans le cas de combles perdus, qui ne peuvent pas être aménagés à moins d’engager de gros travaux, l’isolation par soufflage est souvent la plus recommandée. Une machine soufflante répand de l’isolant en flocons sur le plancher sur une épaisseur d’une trentaine de centimètres. Isoler ses combles perdus ne prend que quelques heures.

Dans le cas d’une isolation des combles aménagés, l’attention aux détails est beaucoup plus importante, notamment si vous envisagez de créer une nouvelle pièce sous le toit. Les artisans utiliseront majoritairement la technique d’isolation en double couche, qui consiste à poser deux couches d’isolant sous les rampants de la toiture. Si votre budget est plus conséquent et que vous ne voulez pas perdre de surface habitable, optez plutôt pour la méthode du sarking, qui consiste à déposer la couverture de toit pour y placer l’isolation.