Les premières maisons passives sont apparues dès les années 70. Elles consomment très peu d’énergie pour le chauffage et les occupants profitent d’une température ambiante agréable tout au long de l’année. Ce type d’habitat est toujours orientée sud pour profiter au maximum du réchauffement du soleil.

Un concept cher au départ mais de nombreux avantages

La première maison passive fut construite en Allemagne dans les années 70 avant de se répandre à d’autres pays européens. Ce type de construction est séduisant même s’il coûte en moyenne 20% en plus comparé à la construction traditionnelle. En effet, ce type d’habitat offre un confort de vie hors pair car la température ambiante est stable tout au long de l’année, qu’il fasse chaud ou froid dehors. La qualité de l’air d’une maison passive est très saine car filtrée et renouvelée de façon continue pour offrir aux occupants un cadre de vie idéal. La maison passive est toujours conçue dans un style architectural simple avec des ouvertures qui permettent de profiter au maximum du soleil et de la lumière du jour pour économiser un maximum d’énergie. Triple vitrage, isolation, étanchéité, système de ventilation ultra performant sont les principes de base pour ce type de construction.

La nécessité de construire des habitats écologiques

Malgré des coûts de constructions nettement plus élevés, de plus en plus de particuliers font le choix de construire une maison passive ou une maison positive. En effet, si nous voulons laisser aux générations futures une planète saine, nous devons opter pour la construction d’habitats moins polluants et moins énergivores. Certes, le problème est souvent financier mais le retour sur investissement pour la construction d’une maison passive ou bioclimatique se fait sur une dizaine d’année maximum en fonction du surcoût engendré par la construction d’une maison écologique. Après cette période, la maison passive est très rentable car la facture énergétique est quasi nulle.

Différence entre une maison passive et une maison positive

Si la maison passive se caractérise par l’exploitation optimale de l’ensoleillement, la maison positive va être génératrice d’énergie, c’est-à-dire qu’elle va en produire davantage que ce qu’elle consomme. La maison positive est devenue le nouveau défi des concepteurs d’habitat. En effet, une construction à énergie positive va également être équipée de technologies lui permettant de générer des surplus d’énergie par rapport à sa propre consommation. Toutes les composantes de la maison comme la toiture, les murs seront des capteurs d’énergie qui serviront à optimiser la production énergétique de l’habitat.