Aujourd’hui, de nombreux constructeurs privés se lancent dans l’auto construction. Certes, ce projet nécessite beaucoup de savoir-faire et des connaissances poussées. Par contre, cela ne leur empêche pas de relever le défi. Construire sa propre maison en bois n’est pas impossible. Cependant, il existe quand même des choses à savoir pour réaliser ce projet.

La construction en bois, un style contemporain ?

La construction en bois est souvent considérée comme une ancienne architecture ou maison contemporaine telle que le chalet. Cependant, il s’agit d’une idée reçue puisque le bois est très utilisé par les architectes dans la construction des maisons modernes. De plus, le bois offre beaucoup d’avantages. En effet, il s’agit d’un matériau qui offre une grande liberté architecturale. Sa souplesse, sa résistance et sa légèreté font de lui le matériel parfait pour la construction. Mais ce n’est pas tout, le bois est aussi idéal pour l’extension. De ce fait, si un jour, vous choisissez d’agrandir votre maison, il suffira de l’étendre en utilisant le même matériau. Si c’est votre cas, cliquez ici pour vous faire aider par des professionnels.  

Choisir son type de construction

Il existe de nombreux styles de maison en bois. Parmi ces principes figurent l’ossature bois et la construction en bois massif. Comme son nom l’indique, la première formule se base sur l’ossature de la maison qui sera faite entièrement en bois. Selon votre choix, elle peut être à l’étage ou en plain-pied. En optant pour cette solution, vous choisissez la facilité. En effet, en plus d’être économe en termes d’énergie, ce style de maison peut être construit sur tous types de terrains. Par contre, il faut noter que le coût pour sa construction variera selon le type de bois que vous choisissez. Concernant la construction en bois massif, elle se base sur le mode de construction à colombage. Ce qui la rend intéressante, c’est qu’elle offre une grande liberté architecturale.

Le devis

Le fait de construire soi-même sa propre maison peut être très intéressant, car c’est une formule qui présente beaucoup d’intérêt, que ce soit pour l’économie ou la personnalisation. De plus, on sait tous que le prix du bois brut ne cesse de diminuer dans les magasins de matières premières. De ce fait, il est facile de trouver différents bois pour construire la totalité de la maison. À titre d’information, le bois résineux de 30 cm de diamètre est vendu en moyenne à 70 euros par mètre cube. Vous pouvez faire une comparaison de prix dans différents magasins pour trouver le prix le plus intéressant. Il faut savoir que la qualité et la quantité des bois varient selon la grandeur et la complexité de votre future maison. Donc, il est très important de connaitre le prix et type de bois que vous voulez utiliser pour votre projet de maison. En moyenne, un budget de 4000 à 7000 euros sera suffisant. En fonction du type d’habitation que vous voulez construire, vous devrez consacrer une autre partie de votre budget pour l’achat de matériaux. Quoi qu’il en soit, veillez à toujours prendre une marge pour le budget afin d’anticiper les différentes dépenses telles que le frais d’apprentissage ou le frais des plans.

Le frais d’apprentissage : puisqu’il existe des normes comme la réglementation technique 2012, c’est une dépense à prendre en compte pour connaitre les bases de la construction de maison en bois.

Les frais de plans seront nécessaires si vous décidez de faire appel à un architecte pour la réalisation des plans de votre habitation.

 

Les réglementations à respecter et les assurances obligatoires

Il est important de noter que les réglementations habituelles s’appliquent à tous les types de maisons.

La réglementation thermique : depuis 2013, toutes les habitations individuelles sont encadrées par la réglementation thermique. Cette réglementation a pour objectif de limiter la consommation énergétique et de rendre les maisons mieux isolées. On peut considérer cela comme une bonne nouvelle puisque le bois est un isolant. Cependant, il vous sera toujours possible d’utiliser d’autres isolants thermiques pour vos plafonds et vos murs.

La réglementation sismique : notez que toutes les habitations en bois placées sur une zone sismique sont surveillées. En effet, le Plan Séisme de 2005 impose une réglementation assez stricte pour les constructions parasismiques. En France, ces zones sont situées au Sud et à l’Est. Donc, si vous envisagez de bâtir votre maison sur l’une de ces zones, vous devrez prendre plus de précautions pour votre construction.

À part ces réglementations, il existe aussi des assurances indispensables pour votre maison :

Assurance dommage-ouvrage : Cette assurance est obligatoire pour tout type de maison, qu’elle soit en bois ou non. En effet, c’est ce que confirme la loi Spinetta du 4 janvier 1978. Elle a pour but de vous couvrir dans le cas de dommage de votre maison.

Assurance tous risques-chantier : Puisque l’assurance dommages-ouvrages est assez limitée, il va vous falloir également prendre cette assurance pour couvrir votre maison pendant sa construction.

Concernant l’accessibilité des maisons en bois, toutes les récentes maisons individuelles doivent être faciles d’accès pour les personnes handicapées. Cela implique que ce type de maison doit avoir un passage d’au moins 80 centimètres. Pour celles en étages, elles devront comporter une chambre, une cuisine, un séjour et une salle de bain placée au rez-de-chaussée pour faciliter l’accès aux personnes handicapées.